Découvrez les conseils de Méline pour partir en vacances plus léger !

Quand on parle de vacances en général, on a des listes à rallonge, le coffre est plein et on ne sait plus comment faire pour tout mettre dans la voiture. Mais pourquoi emmenons-nous autant?

Ça rassure, en fait. Alors on prend, on prend, on prend … En disant qu’on va pallier à toutes les éventualités : s’il ne fait pas beau, s’il fait beau, si l’enfant s’ennuie, s’il y a des bouchons. Emmener un peu notre maison avec nous, c’est emmener une certaine tranquillité d’esprit puisque quoi qu’il se passe, on aura les ficelles sur lesquelles tirer qui sont nos repères à la maison. On les emporte aussi avec nous. Du coup, ça gonfle un petit peu les bagages.

Si on emmenait moins de choses lorsqu’on part en vacances avec nos enfants, quels bénéfices pourraient-on retirer ?

C’est une expérience intéressante pour l’enfant de se familiariser avec le changement, parce que le changement est une expérience de vie qu’il aura à vivre aussi plus tard sur des situations inattendues. Le fait de ne pas avoir complètement toutes les mêmes choses qu’à la maison, va permettre à bébé de développer aussi des compétences psycho affectives où il va chercher à créer de la réassurance avec d’autres choses. Par exemple, s’il n’a pas son coussin ou son oreiller comme à la maison, peut-être que dans l’appartement de location, il va chercher un coussin qu’il aime bien. Ou s’il n’a pas sa veilleuse, il va peut-être trouver l’idée de laisser la lumière de la salle de bain allumée.

C’est une agilité que l’enfant va travailler dès le plus jeune âge, si il n’y a pas tout à fait les mêmes choses comme à la maison. Pour le parent, c’est pas mal de logistique en moins. Ça amène finalement la famille à vivre d’autres situations privilégiées. Si on n’a pas embarqué la chaise haute, peut-être qu’on va se remettre à donner le repas dans les bras de l’enfant : c’est un lien qui est aussi privilégié. Si on n’a pas pu emmener toute la bibliothèque et tous les livres, le parent va s’improviser conteur d’histoires. Les enfants adorent que l’adulte se mettent en scène : il y a plein d’émotions positives qui se jouent dans ces moments-là. Le changement, c’est chouette aussi.

Quels sont les essentiels à prendre pour les vacances avec bébé ?

Chacun voit son essentiel mais pour un bébé, son doudou, évidemment. Son tapis : pour qu’on puisse l’installer partout en vacances. De quoi partir se balader aussi. En termes de jouets, les jouets qui peuvent se réinventer constamment. Prenons les cubes gigognes en plastique, par exemple. On va pouvoir jouer dedans, dehors, à la plage, dans la rivière, dans le bain de la maison de vacances. Le cube sert à tout, se réinvente constamment. On va s’en servir pour construire, cacher des petits jouets dessous, jouer à cache-cache. Ces jouets là sont intéressants.

Pour les plus grands, on peut les responsabiliser aussi un petit peu au moment du départ en vacances : leur donner un petit sac à dos, où dedans on leur demande de choisir quelques objets. Petit coup de cœur pour les petites figurines, personnages ou animaux qui, là aussi, s’animent de partout, où qu’on soit : sur l’aire d’autoroute ou dans la forêt. Les enfants prennent leurs quelques figurines et vont inventer des scènes de jeu. C’est très intéressant de les faire participer aussi aux bagages.

Vous êtes prêts pour partir en vacances plus légers !